الرئيسيةالبوابةاليوميةس .و .جبحـثالتسجيلدخول
التعليم رهان أمة: فـتعالوا لنساهم جميعا في تطوير المؤسسة العمومية
عدد الزوار: Website counter
عزيزي الزائر نحن على يقين بأن في جعبتك مانحن في حاجة اليه فلا تبخل علينا

شاطر | 
 

 Atelier N°1

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
admin
Admin
avatar

عدد المساهمات : 269
نقاط : 3009
السٌّمعَة : 5
تاريخ التسجيل : 27/01/2011
العمر : 37

مُساهمةموضوع: Atelier N°1   الأحد أبريل 01, 2012 2:28 pm



Bordure et trame de fond


Je pourrais dire que le temps passe vite. En réalité, je
ne l'aperçois même plus. Chaque seconde se transforme en heure, mais devant le
torrent des années, il réside comme un sentiment que demain sera peut-être le
dernier jour. Vivre. Vite. Très vite. Un appel. Le coup de sang. La folie. Il
est là! Une heure à peine. Déjà une heure de vie. Il faisait beau, le soleil
chantait, les nuages dansaient, Rome respirait la douceur. On n'a pas idée de
partir donner la vie en Italie... Qu'à cela ne tienne, la tribu irait à toi. Le
lien était plus fort que tout le reste. Pour rien au monde, nous ne serions
restés ailleurs. Souvenirs épiques. GHIU en balade, s'essayant à la langue de
Dante. MAMOUCHE hilare devant cet accent français désastreux. C'est sûr,
question accent, elle avait l'avance de ses origines. De la fébrilité dans les
veines. L'attente. Enfin tu es arrivé. Tu étais là, devant nous, indifférent au
monde extérieur, à l'abri dans ses bras à "Elle". Il y a eu comme un
courant, une fusion, une petite voix intérieure qui disait "Ne le perds
jamais de vue". Un signe indien? Va savoir avec la vie...


L'interligne


La vie a grandi au fil des saisons. Mélange de racines
invraisemblables qui n'étaient pas des liens de sang. Découverte d'une terre
bigarrée qui n'était pas la tienne. Une famille était née. Des dingues, des
saltimbanques, des déracinés... Aucune importance, un lien de cette nature
jamais ne se brise. Puis un jour la vie a repris ses droits. "Elle"
s'en est allée. Fuite ou fatigue, peur ou raison... aucune explication
n'atténuera la colère. Et toi tu étais là. Tellement petit. Souvenir d'une
promesse, promesse d'une vie, vie à remplir, remplir le vide, vide
insupportable. Alors nous avons essayé de construire un équilibre. Drôle d'équilibre,
il est vrai. Entre les valises, les avions, les nuits, les autoroutes, les
amis, les doutes, les joies, les lits défaits, les MACDO, les bouts du monde,
les paradis ou les enfers... nous avons tenu le coup.


Texte en colonnes


Y sommes-nous
arrivés? Comment décrire cette complicité qui s'est installée? Maternelle?
Adulte? Un mélange à la couleur de la famille. Indescriptible. Qui fait bondir
ou fait sourire. Mais peu importe après tout qu'on se gave de raviolis en boîte
en pyjama devant la télé. Ton sourire en dira toujours plus long que les plus
beaux discours de bonne éducation. Des petits bras serrés très fort pour un
"vrai câlin d'amoureux", le premier "Maman" que je n'ai eu
le cran de refuser, l'illusion de le devenir, le sentiment de l'être malgré
tout.


La lettrine


Il y a de ces
vies bousculées dont le chemin emprunte des détours sinueux. Les courbes ont
toujours été plus belles que les lignes droites et moins tranchantes que les
angles à 90°. Nous y arriverons. Quoiqu'il se passe. Oubliant les obstacles.
Tournant les pages du livre. Ignorant les menaces. Rien ni personne ne pourrait
détourner une telle destinée. Car c'est d'une ligne droite que l'on peut
s'écarter, jamais d'un méandre infini dont on emprunte sans cesse les mystères
et les rondeurs. Un lien de vie s'est transformé en lien de sang. Dans notre
pays de bandits, on connaît la valeur du sang. Inestimable.


Tableau


Organigrammes









الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://kadiayad.forummaroc.net
 
Atelier N°1
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
الثانوية الإعدادية القاضي عياض سيدي قسم :: فضاء المعلوميات :: منتدى التمارين والورشات-
انتقل الى: