الرئيسيةالبوابةاليوميةس .و .جبحـثالتسجيلدخول
التعليم رهان أمة: فـتعالوا لنساهم جميعا في تطوير المؤسسة العمومية
عدد الزوار: Website counter
عزيزي الزائر نحن على يقين بأن في جعبتك مانحن في حاجة اليه فلا تبخل علينا

شاطر | 
 

 L'école de demain

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
admin
Admin
avatar

عدد المساهمات : 271
نقاط : 3074
السٌّمعَة : 6
تاريخ التسجيل : 27/01/2011
العمر : 37

مُساهمةموضوع: L'école de demain   الأحد سبتمبر 18, 2011 8:14 am

L'école de demain

Les jeunes d'aujourd'hui, plus envie
d'étudier. C'est normal ! Les cours, ça barbe. Les profs sont chiants,
nous on préfère faire autre chose... À cette vitesse, comment sera
l'école de demain ? Le lycée ? Le collège ?


"Au fil des ans, au fil des sciècles, le niveau scolaire a grandement baissé. "

Ca, c'est ce que nous disent nos parents, grands-parents, ecaetera. Pour
certains, même plus besoin de bosser pour avoir son bac ! (un exemple :
moi).




Taux de réussite à l'examen du baccalauréat : Session 2011 : 77%.
Session 2010 : 78,4%. Session 2009 : 88,8%. Session 2008 : 87,9%.
Session 2007 : 87,6%

Et oui ! Ca régresse ! En 1950 ? 96% de réussite au même examen !! Et
pourtant, les épreuves étaient bien plus difficiles que celles de nos
jours. Que devons-nous en déduire ?

Les jeunes sont de moins en moins intéressés par les études (je parle de
manière générale, mais il y a toujours des cas qui font exception). Dès
le collège, on retrouve de jeunes rebelles, qui sèchent déjà les cours
(bon, ok peut-être est-ce pour des questions de "rebelle attitude").
Déjà, au collège, à à peine 11ans, on les entends parler mal, fuguer,
traîner tard dans les rues...




Les jeunes d'aujourd'hui, et ce de plus en plus tôt, deviennent fainéants. La faute à qui ?

Aux parents ? Non, les parents travaillent, ils n'ont pas le temps de s'occuper de ce genre de choses.

Les cours ? Les cours sont de plus en plus adaptés aux jeunes, les niveaux baissent, ça ne devrait pas être trop difficile.

La flemme ? La plupart des jeunes ont tout simplment la flemme
d'apprendre leurs leçons. Tout simplement parce que quand on rentre à la
maison, y'a papa-maman qui leur a préparé un super goûter (type cheese
burger du fast food le plus connu au monde avec un soda bien gazeux et
bien sucré) et qui leur autorise également à aller faire un petit tour
sur la console de marque qu'ils ont reçu à noël.

La mode ? Car oui, de plus en plus jeunes, les gamins ont tendance à
faire comme les autres. Après tout, à 11 ans, on n'a peut-être pas
l'intégrité nécessaire pour avoir son propre caractère (ce qui ne les
empêche pourtant pas d'avoir des rapports sexuels vers 12 ans pour la
plupart...)


Comment, avec si peu d'aide de la part de la société, un enfant peut-il
avoir de continuer à faire ses études ? Comment peut-il avoir envie
d'apprendre à écrire correctement sa langue vers les 15ans ? Comment
peut-il juste avoir envie de faire ses devoirs quand quelque chose de
bien plus amusant l'attend à la maison : un monde virtuel à construire,
des monstres à tuer, des hommes à liquider, tout ça accompagné d'un bon
hamburger plus gras que nature ?

Maintenant, la question qui m'a poussé à écrire ce texte : si ça
continue comme ça, à quoi ressemblera l'école dans une cinquantaine
d'années ?
Car les parents, absorbés dans leur boulot pour la plupart (et qui ne
savent même pas écrire correctement la langue française pour la
plupart), ne donnent plus assez de temps à leurs enfants. Ils les
laissent aller sur la console juste pour avoir un peu de temps.

Je ne sais pas si vous connaissez cette chanson des Fatals Picards, en voici un extrait :
"ils ont même proposé de donner le bac avec la prochaine play-station"

Est-ce que dans 50 ans, à force de fainéantise, les examens se dérouleront le plus normalement du monde sur internet ?
Est-ce que le bac, l'épreuve de Géographie, consistera à citer 6 pays appartenants à l'UE et basta ?
Est-ce que les épreuves de littératures consisteront simplement à citer les personnages des bouquins "édutiés" en cours ?
Est-ce que les épreuves de mathématiques se réduiront au divisions,
soustractions, additions, multiplications ? Et fractions (faut pas trop
abuser non plus) ?
Est-ce que pour les examens d'anglais se qualifieront uniquement ceux
qui savent tenir un conversation facile ? (du style : salut ça va ?
Ouais ça va e toi ? Ca va)

Soit dit en passant, de plus en plus de postes d'enseignants sont
supprimés chaque année. Et quand viendra le jour où il y aura un seul
enseignant pour 200 élèves ou un seul enseignant pour toutes les
matières, que deviendront les études, la qualité des cours ?

Cet article est un peu bâclé, je l'ai fait sur le tas. C'est "mon ressenti" et maintenant, à vous de donner le vôtre.

Re: l'école de demain
Posté par natacha153 le 07/09/2011 17:25:07
je
trouve vos deux commentaires tout à fait passionnants dans la mesure où
vous avez deux points de vues vraiment extrêmement différents.
Flougaussien (pas mal, le pseudo =) ) pense que l'école ne devrait pas
être obligatoire et nade a plutôt l'air de penser que c'est ce qu'il y a
de plus important.
Je vais donc apporter un troisième avis à ce sujet:
je trouve que le système de l'école obligatoire est bien fait dans la mesure où elle est obligatoire jusqu'à un certain âge.
Mais voyons les choses en face: ça ne dérangerait presque aucun enfant
d'aller à l'école si elle était amusante et divertissante tout en leur
faisant apprendre les choses.
Je pense que l'école est une chose important, c'est le premier pas de
l'enfant dans la société, dans une communauté d'enfants de son âge, et
je pense que cette étape n'est pas à râter.
Après "nade", je suis d'accord, il faudrait totalement revoir le mode de fonctionnement de l'éducation.
Et je susi d'accord avec toi, "flougaussien", il y a beaucoup de choses
que l"école nous enseigne mais que nous pourrions apprendre ailleurs.
Internet est effectivement une espèce de grande encyclopédie interactive
pour ça mais qui dit interactive dit aussi mensonges... Et ça, les
enfants ne sont peut-être pas parés pour y faire face.
Je pense que l'idée de l'école obligatoire jusqu'à un certain âge est
vraiment un point fort. Après je ne dis pas que je suis d'accord avec
l'âge qu'ils ont choisi.
Mais encore une fois, voyons les choses en face: les ados de 14-15 ans
ne veulent que ça: quitter l'école au plus vite, sans penser à leur
avenir.
Un avenir est-il encore possible sans études? Sans le bac ni le brevet??

Modifié le 07/09/2011 17:22:14
<table border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" width="100%"><tr><td bgcolor="#373C4F"></td></tr></table>
Re: L'école de demain
Posté par nade le 06/09/2011 12:21:04
salut:
je tiens à vous dire que votre sujet de discution m'a attirée
l'attention, et je dois vous dire que l'école est vraiment importante
dans nos jours car nous sommes à l'époque de la modialisation et chaque
etre humain doit etre éduquer et bien instruit pour Fréquenter les
difficulté et les problèmes de la vie surtout avec la derniere crise
économique en europpe. et c'est l'etat qui doit prendre en charge
d'augmenter le niveau d'éducation dans les école par exemple de criéer
des nouvelles méthodes d'apprentissage plus amusantes et plus motivantes
pour inciter nos enfants et nos jeunes de prendre au sérieur l'école et
les établissements scolaires
<table border="0" cellpadding="0" cellspacing="0" width="100%"><tr><td bgcolor="#373C4F"></td></tr></table>
Re: l'école de demain
Posté par flougaussien le 03/09/2011 16:40:08
Intéressant.

Pour ma part, je pense que l'école ne devrait pas être obligatoire. Ça
ne fait que quelques siècles que l'école est obligatoire pour tout-e-s :
ce système a été mis en place pour construire de bon-ne-s ouvrier-e-s
dociles pour travailler à la protection du pays et au développement de
l'empire colonial.

Ce qu'on apprend à l'école, c'est principalement de la merde, de mon
point de vue, car on ne choisit rien. "Aujourd'hui gobez tel truc",
"demain gobez tel truc", et ainsi de suite.

De nos jours, il devient de plus en plus facile de s'informer, grâce à
internet. On prend l'habitude d'aller vers ce qui nous intéresse.
Certain-e-s vont vers des trucs à apprendre en sciences, en littérature,
en politique, en philosophie... et d'autres préfèrent uniquement jouer.
Et alors ? Pourquoi faudrait-il forcément apprendre ? C'est à nous de
choisir. Si on nous enlève ce choix, c'est là qu'on devient frustré-e et
que ça dégénère en violence, car on ne peut pas agir en phase avec ce
qu'on est au fond de nous. On nous impose ce qu'on doit être, et ça nous
éloigne de nous-mêmes.

J'aurais aimé ne pas être forcé de subir l'école. Je m'en suis sorti,
mais ce n'était pas grâce à l'école. C'était en dépit de l'école :
malgré l'école.

Alors tu vas me dire "sans l'école tu ne saurais pas lire". Mais c'est
pas sûr. Peut-être que j'aurais appris à lire autrement. Avant que
l'école soit obligatoire, la plupart des ouvriers à Paris savaient lire.
Ils apprenaient à "l'école de la vie" : celui qui sait transmet à
l'autre.

C'est aussi la faute aux parents je pense. Ils/elles font des enfants
mais n'ont pas le temps de s'en occuper, alors ils/elles les isolent de
force pendant 8 heures par jour dans un lieu coupé du monde réel... Si
ces parents aimaient leurs enfants, ils/elles les écouteraient
davantage. Le "super goûté", ça compense un peu, mais ça ne résout pas
le problème à la base.

C'est aussi la faute à la dette publique. Comme les parents sont
endetté-e-s, ils/elles doivent perdent leur vie à la gagner. Et comme
ils/elles sont occupé-e-s à ça, ils/elles n'ont pas le temps de
s'occuper, d'éduquer, d'aimer, leur enfant. Pas de temps mais un peu
d'argent oui. Alors ils/elles leur achètent des trucs...
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://kadiayad.forummaroc.net
 
L'école de demain
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1
 مواضيع مماثلة
-
» Demain, dès l'aube
» جذاذت المستوى الثالت الرابع الخامس السادس

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
الثانوية الإعدادية القاضي عياض سيدي قسم :: فضاء اللغة الفرنسية-
انتقل الى: